blog bio, boutique bio en ligne, consommation responsable

Upcycling, recyclage, stock dormant, quelle différence ?

Quelles sont les différences entre l’upcycling, le recyclage et les stocks dormants ?

C’est trois méthodes ont toutes pour objectif de réduire la production de déchets, d’allonger la durée de vie des matériaux et ainsi réduire l’impact carbone sur le long terme. Elles ont cependant leur propre spécificité :

Le recyclage :

C’est le procédé le plus connu. Il consiste à récupérer les différents matériaux disponibles dans un objet pour pouvoir réutiliser ces derniers afin de créer un nouveau produit. Il y a donc une destruction du produit récupéré afin d’en extraire les matières réutilisables. Par exemple on va pouvoir recycler les bouteilles en plastiques (trop souvent repéchés dans les océans) pour en faire des revêtements de chaussures, des gourdes ou des vêtements. Si le tri est bien réalisé, une majorité des produits recyclables peuvent l’être de nombreuse fois. Les produits en l’aluminium sont complètement recyclables.

L’upcycling :

Un procédé sur le devant de la scène ces dernières années. Il est encore plus écologique que le recyclage car contrairement à ce dernier il ne nécessite pas la destruction de l’objet premier. Il y a donc encore moins de dépense énergétique. On part de l’objet existant pour en créer un nouveau. Que ce soient des chutes de tissus ou des produits finis ils sont réutilisés tel quel pour un nouvel objet. Nous pouvons donc avoir des bâches qui deviennent des corbeilles ou des jeans qui se transforment en pochette.

Les stocks dormants :

Les stocks dormants sont tant à eux de grandes quantités de tissus qui sont entreposées dans les espaces de logistique des entreprises, et ce parfois depuis des années. Ces stocks peuvent exister pour plusieurs raisons :

  • Soit l’entreprise a développé un tissu pour un modèle qui finalement n’a jamais été produit.
  • Plusieurs tests ont été réalisés et certains tissus n’ont pas été retenus mais déjà produits.
  • Cela revient moins cher aux entreprises de faire produire par le fournisseur de plus grande quantité de tissus. Même si les quantités sont bien supérieures aux besoins de la production et aux ventes du produit final.

Certaines vendent donc leurs stocks dormants qui peuvent être utilisés pour créer des produits sans nécessité de fabrication de tissus.

 

Quels sont les bénéfices ?

Ces trois méthodes permettent d’apporter plus de durabilité dans nos modes de consommation. Elles permettent :

  • Une consommation moindre ou nul en énergie et eau.
  • Une faible émission d’émission de CO2.
  • Une meilleure gestion des déchets et une réponse à une demande de production croissante sans compromettre notre planète.
  • Une préservation des ressources naturelles. Ces méthodes sont toutes dans l’emploi ou le réemploi de l’existant.

 

Quelques chiffres clés

  • 20 millions de tonnes d’émissions CO2 sont éviter grâce au recyclage chaque année
  • + 30% des biens des consommateurs sont recyclés ou réemployés depuis 2014
  • Depuis janvier 2022, la loi AGEC interdit la destruction des invendus
  • 734 kt de déchets d’aluminium collecté en vue du recyclage en 2019 (équivalent de 73 Tour Eiffel)

 

Source :

https://presse.ademe.fr/2022/03/journee-mondiale-du-recyclage-le-bilan-national-du-recyclage-de-lademe-est-disponible.html?hilite=recyclage

https://presse.ademe.fr/2017/11/etudes-la-reparation-le-reemploi-et-la-reutilisation-des-objets-sancrent-dans-les-habitudes-des-francais.html?hilite=upcycling

https://expertises.ademe.fr/economie-circulaire/dechets/passer-a-laction/valorisation-matiere/dossier/recyclage/recyclage-enjeu-strategique-leconomie

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donne ton avis

Catégorie(s) suggérée(s)
Produit(s) suggéré(s)
{{item.brand}}
{{item.name}}
Aucun produit ne correspond à cette recherche.
Blog
{{item.title}}
Aucun article ne correspond à cette recherche.